Qui sommes-nous ?

Partout en France, la ligne 3114 est un guichet privilégié d’entrée dans les dispositifs de prévention du suicide. Confidentielle et gratuite, elle permet de répondre aux besoins immédiats des personnes en recherche d’aide : écoute, évaluation, intervention, urgence, orientation ou suivi de crise. Elle s’adresse également aux professionnels en contact avec des personnes en détresse ou en quête d’information sur le suicide et sa prévention.

Ouvert le 1er octobre 2021, ce dispositif vise à réduire la souffrance et le nombre de suicides en France en offrant aux citoyens une ligne téléphonique qui apporte une réponse professionnelle.

En Métropole et Outre-Mer, des professionnels hospitaliers (infimier·e·s, psychologues, sous la supervision d’un médecin spécialiste) assurent la continuité de la réponse 24h/24, 7j/7 au sein de 10 centres répartis en région. A terme,7 centres supplémentaires seront opérationnels.

Qui sommes-nous ? 3

NoS missionS

 

  • Soulager la détresse psychologique de la personne suicidaire, de son entourage et des personnes endeuillées à la suite d’un suicide,
  • Aider les professionnels en contact avec des personnes en détresse,
  • Sensibiliser la population à la problématique du suicide et à sa prévention,
  • Promouvoir les efforts de prévention sur notre territoire,
  • S’inscrire et participer à un écosystème local sanitaire, social et médico-social.

Les valeurs qui guident notre action

1
Être à l’écoute

L’appel au 3114 est une démarche parfois difficile qu’il faut reconnaître à sa juste valeur. Pour être à la hauteur de la confiance que les appelants nous accordent, les répondants de la ligne sont formés à l’écoute attentive et bienveillante. Tous s’engagent sur des valeurs fortes d’empathie et de non-jugement.

2
Prévenir

De nombreux suicides sont évitables car face à la souffrance, il existe d’autres options que le suicide. Nous voulons nous assurer que lorsque les personnes en détresse demandent de l’aide, elles reçoivent un soutien approprié et qu’elles se voient proposer des ressources fiables.

3
Apprendre

Les personnes concernées ont une contribution unique à apporter à notre travail. Ainsi, nous avons mené des groupes de discussion avec elles afin d’élaborer les réponses des professionnels et les ressources diffusées sur le site web du 3114.

4
Mobiliser

Nous encourageons les communautés et les citoyens à s’engager dans des projets de prévention du suicide et soutenons des programmes de sensibilisation et de formation.

5
Déstigmatiser

Nous diffusons des campagnes visant à sensibiliser le plus grand nombre à la prévention du suicide, ainsi qu’à modifier le regard porté par la société sur la recherche d’aide, les conduites suicidaires, la santé mentale. Cela inclut de fournir des connaissances en matière de prévention du suicide issues des données actualisées de la recherche scientifique.

6
Contribuer

Afin de faire avancer la recherche scientifique en matière de prévention efficace du suicide, les données que nous recueillions enrichiront les sources officielles sur les conduites suicidaires en France.

Gouvernance

 

Au niveau national, le projet est suivi par un comité de pilotage, composé de la Direction générale de la santé (DGS, secrétariat), la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), le Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales (SGMAS), la Délégation ministérielle santé mentale et psychiatrie et Santé publique France, qui valident l’ensemble des orientations stratégiques du numéro national de prévention du suicide.

Le pôle national s’assure de l’articulation étroite du numéro national avec l’ensemble des composantes de la SGPS.

Au niveau régional, le déploiement du numéro national s’inscrit pleinement dans la stratégie de prévention du suicide qui est pilotée par la DGS. Elle est mise en œuvre par les Agences Régionales de Santé (ARS) qui intègrent et ajustent ces orientations nationales à leurs propres spécificités territoriales. À cette fin, il leur appartient de décider de l’opportunité de mettre en place une instance spécifique de suivi de la création du centre répondant, et d’inscrire ce suivi dans une instance globale de pilotage de la stratégie régionale.

Décoration Dégradé
Aller au contenu principal